Capture d’écran 2020-03-27 à 16.34.29

Les 4 étapes d’apprentissage de Maslow

Maslow est un psychologue américain du XXe siècle relativement connu notamment pour ses recherches sur la motivation. Ces travaux sont utilisés dans divers domaines comme l’entraînement sportif, le management ou encore le développement personnel.


Quelque soit l’apprentissage, l’individu passe nécessairement par 4 étapes. Je vais les illustrer par l’apprentissage de la conduite d’un vélo.

A l’école Holisée, nous avons bien conscience de ces quatre étapes. Chacune a toute sa place à l’école. Voyons les attitudes et les comportements de l’apprenant et de l’adulte au cours de chacun de ces phases d’apprentissages :

  • La première fait naître chez l’enfant  un désir d’apprendre en lui créant un besoin. Ceci va se faire naturellement dans une classe multi-âge par la présence des plus grands et l’hétérogénéité des enfants. Tous sont différents et n’ont pas les mêmes compétences, ni les mêmes appétences. C’est à travers la vie commune et la réunion de présentation que chaque individu va être témoin de ce que les autres savent faire, ce qui peut lui donner envie de faire pareil, voir d’aller plus loin.
  • La seconde étape est décisive. La motivation intrinsèque engendrée par la première étape peut être freinée par la prise de conscience de la compétence à acquérir. “Zut, c’est pas si facile en fait…”. Cela va demander de l’engagement, de la rigueur, de la persévérance peut être. L’enfant peut avoir besoin d’être soutenu et encouragé pour qu’il ne renonce pas. Peut-être que l’entraide va se faire naturellement entre pairs. Peut-être aussi que l’enfant va se débrouiller seul et y arriver sans aide (Pagnol dans la classe de son père). C’est pendant cette étape que peut se produire le célèbre “Apprends-moi à faire seul” cher à Maria Montessori L’observation et l’intervention (ou non) de l’adulte est subtile. Si elle est trop importante elle peut rebuter l’enfant qui se détournera de la quête de ce nouveau savoir/savoir-faire. (cf. “La censure” dans l’article Facteurs influençants les processus d’apprentissage). Le postulat de la posture de l’adulte “Tous capables” est fondamental.
  • Au cours de la troisième étape, l’enfant va avoir besoin de s’entraîner. Il découvre un nouveau pouvoir sur le monde. On peut souvent observer à ce stade de la jubilation. L’enfant peut avoir besoin de s’exercer. Un parallèle peut être fait avec les périodes sensibles selon Maria Montessori. L’enfant répète inlassablement de manière concentrée. A ce stade, l’entraide permet à l’enfant en cours d’apprentissage de consolider son savoir/savoir-faire en expliquant ou en montrant à l’autre.  
  • Dans la dernière étape, la nouvelle compétence acquise fait partie des outils de l’individu sans qu’il n’en ait plus conscience comme le fait de savoir parler, marcher, faire du vélo ou lire. L’enfant est devenu expert. Il peut être une source de motivation mais aussi un référent pour les autres.

 

 

Références : 

– Explication en vidéo → https://www.youtube.com/watch?v=zqOb9IuSt_k&feature=emb_logo

– Les périodes sensibles selon Maria Montessori → https://apprendreaeduquer.fr/les-periodes-sensibles-selon-maria-montessori/

Partager cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn