HOME-HOLISEE

Les facteurs influençant les processus d’apprentissage

L’école traditionnelle fonctionne selon les principes de récompenses et de punitions : diplômes, tableaux d’honneur, mentions, bons points, cadeaux mais aussi privations, exclusions qui plus tard dans le monde de l’entreprise se transformeront en primes, pourcentage sur bénéfice mais aussi licenciement (une entreprise, c’est comme une montgolfière !). 

Il s’agit là de motivations extrinsèques qui ne prennent pas du tout en compte les désirs personnels de curiosité, d’intérêt ni de développement. Sam Glucksberg, de l’université de Princetown, montre que le système récompenses/punitions est efficace pour des tâches simples et techniques. On va faire vite et bien la tâche demandée pour avoir une récompense, que ce soit la reconnaissance de la maîtresse (ou du patron) ou un bon point (la prime).

A contrario, ce système est contre productif si on cherche à développer la personne pour ce qu’elle est, à son rythme, selon ses ressources et en faisant confiance à sa curiosité, ceci, dans l’objectif qu’elle devienne une personne ayant une forte estime d’elle-même, confiante en ses capacités et entrepreneuse (dans le sens d’entreprendre, d’être à l’initiative de ses propres projets.) Pour ce faire, il est nécessaire d’adopter une approche basée sur la motivation intrinsèque. C’est-à-dire une motivation qui vient d’un désir personnel. C’est le cas lorsque nous réalisons des activités parce que nous les aimons, qu’elles suscitent notre intérêt ou qu’elles nous semblent importantes. 

Comme nous l’avons vu précédemment (cf. article : Neurobiologie et apprentissage) l’enfant est câblé pour apprendre naturellement dans la joie et l’enthousiasme. Malheureusement, ce processus peut rapidement être mis à mal par des postures adultes qui vont inhiber ce processus naturel :

  • La censure : Elle provient souvent de l’adulte et peut se manifester de différente manière. Celui-ci peut décider d’interdire tout bonnement une activité, la désapprouver ou l’accepter mais faire comprendre que ça ne lui plaît pas. Mais la censure peut aussi se produire lorsque l’adulte intervient dans l’activité de l’enfant pour le recadrer même dans une intention sécurisante (pour lui même !) mais limitante, voire enfermante. Notamment lorsqu’il se sent expert et qu’il veut aider l’enfant dans son tâtonnement expérimental. Mais l’enfant lui a-t-il seulement demandé de l’aide ?
  • Le temps : Donner une contrainte de temps induit un facteur de stress qui est néfaste pour les apprentissages. Selon Maslow, les apprentissages passent par quatre étapes (cf. article : Les étapes d’apprentissages de Maslow). Gardons à l’esprit que le délai nécessaire pour réaliser ses étapes est propre à chacun. Le tâtonnement est nécessaire à tout apprentissage et il prend du temps. La date d’échéance d’un projet ou d’une activité n’est donc pas imposée par l’adulte. Elle est de préférence fixée par l’enfant ou définie après un échange avec lui.
  • L’environnement : L’enfant apprend dans des situations de tâtonnement expérimental soutenues par la joie et l’enthousiasme. Celles-ci se déclenchent de manière aléatoire suivant les stimuli de l’environnement. Un environnement pauvre ne sera pas aussi stimulant pour un enfant qu’un environnement riche et bien pensé et ses activités d’expérimentation seront limitées.
  • L’état physique et émotionnel : Depuis quelques temps, il est reconnu et maintenant accepté que les émotions sont facteurs d’apprentissages (ou inhibiteurs.) Par exemple, le stress libère du cortisol qui s’oppose au processus d’apprentissage. Maslow a établi une pyramide des besoins dans une théorie bien connue de la psychologie. Pour arriver au sommet de la pyramide (épanouissement), il est nécessaire d’avoir satisfait chaque étape précédente. 

 

L’école Holisée a été pensée selon ces précepts. La posture des adultes, la constitution d’un groupe positif, la mise en place d’un cadre riche et stimulant sont autant de facteurs qui ont été élaborés par les responsables pédagogiques du projet.

  • Le rôle des adultes est primordial. Ils sont une figure d’attachement forte pour l’enfant qui voit en eux un modèle. Les professionnels ont un regard positif sur les enfants, sans préjugés (effet Pygmalion), ceci afin qu’il développe une bonne estime d’eux-mêmes. Ils ont à coeur de combler les besoins de base de l’enfant (sécurité physique et affective.) Par leur disponibilité, ils écoutent les enfants et savent accueillir leurs émotions. Ils interviennent dans les conflits et apprennent aux enfants à s’exprimer selon des règles de Communication Non Violente → cf. “Le rôle de l’adulte” de notre projet éducatif + article “Le message clair
  • Le cadre qu’offre notre école, par son groupe positif, place l’enfant dans une sécurité affective de groupe où il a toute sa place. Ceci sera soutenu par la reconnaissance du groupe lors des moments d’écoute de la parole de chacun et de présentation des productions. Davantage qu’un bon point de l’adulte, la reconnaissance de la communauté renforce chez l’enfant sa propre confiance en lui. Dans ces moments, une décharge d’ocytocine vient combler l’enfant en lui procurant une sensation de bien-être qu’il aura rapidement envie de retrouver créant ainsi un cercle vertueux.
  • Nous faisons confiance à l’enfant et respectons ces centres d’intérêt et son rythme d’apprentissage. De même que nous n’avons pas tous appris à marcher au même âge, les enfants n’apprennent pas non plus à lire en même temps. Il en va de même pour tous les apprentissages. A l’école Holisée, les enfants ont le temps d’apprendre et d’aller au bout de leurs expérimentations.
  • Un apprentissage est efficace lorsque l’enfant y entre par une motivation intrinsèque. Celle-ci est garante d’un élan naturel et d’un certain enthousiasme véritable engrais des apprentissages (cf. article “Neurobiologie et apprentissage”). Un environnement riche et vivant favorise le désir d’exploration de l’enfant. C’est ce qui est proposé à l’école Holisée à travers les 400m2 d’espace et d’ateliers qu’offre l’école (lecture, arts, musique, motricité, technologie, labo sciences, bricolage, mathématiques, etc.

Références :

Partager cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn