BAN-VISION-HOLISEE

« Occuper les enfants » est-il vraiment éducatif ?

À la maison et à l’école

Je ne sais plus quoi proposer ! 

« Joséphine, comment tu fais pour occuper les enfants ? Qu’est-ce que tu programmes ? Donne-moi des idées, je ne sais plus quoi proposer  ! »
– Ben… je ne fais rien ! Ils appellent un copain, une copine, organisent des visio-conférences. Parfois, ils restent seuls. Ils cuisinent avec moi de temps en temps, trouvent souvent un nouveau livre dans le salon. Parfois, ils s’ennuient mais plus jamais longtemps, sans doute depuis qu’ils n’attendent plus que je les occupe.  » 

Dans les écoles, dans les familles, dans les cités… Pour éduquer, il faudrait occuper. Occuper intelligemment et culturellement ! Alors qu’il suffirait de laisser s’occuper, de mettre à disposition, de permettre.

Certes, les pédagogies actives sont un grand progrès au regard de l’école traditionnelle où aucun espace d’initiative personnelle n’est possible. Mais l’essentiel de l’activité est proposée et le maître de l’activité reste l’enseignant.

Plus on occupe, plus enfants, ados et même adultes ne savent s’occuper. 

 

En ville

On attend que quelqu’un dise ce qu’il faut faire, ce qu’on peut faire. On attend un programme, même un programme de vacances ! 
« Dans cette ville, il n’y a rien d’organisé pour les jeunes » : il semblerait que moins il y a d’espaces de liberté, plus il y a besoin d’espaces contraints, parqués, artificiels, surveillés avec des activités prédéterminées et cadrées.

Il y a bien des « espaces verts » mais ce sont des espaces où il faut suivre les allées, ne pas marcher sur les pelouses et surtout ne pas grimper aux arbres.

Il y a bien des espaces spéciaux pour les enfants mais ce sont en réalité des « parcs » où il faut que les enfants soient accompagnés, avec des bacs à sable, des balançoires et autres appareils dûment agréés comme non dangereux, identiques partout.

 

À l’École Holisée, un changement de paradigme 

On ne peut pas dire qu’aujourd’hui on ne se préoccupe pas d’éducation. Au contraire, on ne fait que cela. Éduquer à ceci, éduquer à cela… avec toutes les bonnes intentions du monde, même si elles sont contradictoires suivant les personnes.
Résultats : les enfants sont dans l’impossibilité de s’éduquer, de se construire en adulte autonome dans les environnements sociaux dont ils sont et seront des acteurs. Les enfants n’en ont ni les temps, ni les espaces, ni la liberté. 

Est-ce à dire que les adultes qui ont une fonction, une responsabilité dans la vie des enfants ou des groupes d’enfants ne doivent plus rien faire, plus rien proposer ? 
Non mais ils doivent penser aussi à instaurer artificiellement des espaces sociaux qu’ils aident à devenir ensuite naturels. C’est le fondement de l’École Holisée.

Qu’est-ce qui crée un espace social ?

  • L’activité qui s’y déroule,
  • Les intérêts qui la provoquent,
  • Les nécessités sociales et matérielles pour que toute activité soit possible parmi les autres dans un même espace. 

Les biologistes nous disent aujourd’hui que la caractéristique de tout être vivant, de la simple bactérie à nous-mêmes, est de s’auto-construire, voire de s’auto-créer (l’autopoïese des biologistes Varela et Maturana), de se complexifier, d’évoluer suivant l’environnement où il se trouve (comment il peut y être et ce qu’il peut y faire). 

Cette auto-construction se réalise dans l’activité (exemple de l’activité du bébé qui apprend à parler ou à marcher dans le système vivant qu’est la famille, sans savoir qu’il apprend).

Plus cette activité sera variée, inattendue, incongrue, provoquée par l’environnement où se trouve l’enfant, par sa curiosité, ses envies, ses besoins, son affect, dans les interrelations multiples, plus l’enfant se construira solidement. 

Le problème n’est donc pas celui des activités à proposer ou à imposer mais celui de rendre possible toute l’activité dont l’enfant est la source dans les espaces où il vit, dans les raisons qui le poussent. Cela peut passer par l’acceptation de l’ennui.

Références :

Partager cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn