Guillaume Roy

1) Présentez-vous en quelques mots (parcours professionnel, scolaire et personnel, passions, motivations, etc.)

J’ai 43 ans, je suis père de deux enfants et nous vivons à Paris avec leur mère. Né en Touraine, j’ai passé ma scolarité à Paris dans le public puis dans le privé. Mon enfance à l’école figure, sans aucun doute, parmi mes meilleurs souvenirs et m’a permis de nouer des liens d’amitiés qui constituent aujourd’hui le socle de mon réseau relationnel. Je suis producteur de films, entre autre axés sur la transmission et la connaissance. Je co-dirige « Alors » : un média spécialisé dans l’information de solutions pour vivre plus en phase avec les ressources de la planète et consommer de manière plus responsable.

2) Comment vous êtes-vous retrouvé embarqué dans le projet École Holisée ?

Lorsque nous attendions notre premier enfant, son éducation à venir est devenu le centre de nos préoccupations. Avec les membres co-fondateurs de l’École, Christophe Février et Claire Gagnaire, nous étions persuadés qu’une école nouvelle serait un écrin adapté aux enfants d’aujourd’hui et pourrait accompagner leur transition vers l’écosystème de demain. Collaborer avec le Fonds de dotation Christophe Février sur la création d’une école holistique était une chance. Lorsque nous avons rencontré les éducateurs Philippe Ruelen et Florian Loupiac, cette conviction pouvait enfin se concrétiser.

3) Pourquoi êtes-vous autant impliqué dans l’École Holisée ?

Depuis dix ans, mon associé Christophe Février et moi-même produisons des films originaux et fédérateurs qui sensibilisent et éveillent les consciences sur des sujets qui méritent notre attention. Nous avons soutenus notamment les documentaires tels que « L’urgence climatique » et « Le catalogue Goering » qui retrace le pillage des collections d’art juives pendant la guerre par le numéro deux d’Hitler et leur restitution. 

Notre groupe, Flair Média, a aussi accompagné : un réalisateur hors normes dans la production du film autobiographique « Debout » qui raconte sa guérison d’une maladie paralysante par le yoga; un programme scolaire inédit qui initie une classe de collégiens de banlieue à la danse avec l’Opéra de Paris ; et un duo de cyclistes français extraordinaire qui a battu le record de la « Race Across America » parcourant les Etats Unis en 6 jours sans s’arrêter. 


Nous partageons tous une envie croissante de concentrer nos énergies sur l’humain et les valeurs de partage et de conscience. Je suis fier de faire partie de cette belle initiative fondée sur la bienveillance et le « savoir vivre ensemble ». C’est une autre façon pour moi de contribuer à cultiver les esprits autonomes et épanouis de demain.

Partager cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn