BAN-VIE-ECOLE-HOLISEE

Le multi-âge

Pourquoi faire une école avec une classe multi-âge ?

On devrait plutôt retourner la question : Pourquoi dans la plupart des écoles françaises la répartition des enfants est-elle par classe d’âge ?

Le multi-âge, à l’école, est le fait d’avoir des enfants de plusieurs âges différents dans la même classe (au moins trois). A contrario, le mono-âge, correspond à des classes d’un seul âge. Ces dernières sont la norme dans l’école classique. Mais il n’y a bien qu’à l’école que ce mono-âge existe. Que ce soit dans la famille, au boulot, en week-end avec des amis, en vacances, le multi-âge est omniprésent. Comment peut-on préparer les enfants à la vie qui est nécessairement multi-âge et même multi-générationnelle si ce n’est en les plaçant dans un milieu multi-âge ? Cela semble tomber sous le sens.

Nos représentations de l’école sont souvent faites à travers le prisme de nos croyances et de notre vécu. Mais si on essaye de mettre de côté ces filtres et de faire preuve de bon sens, quels seraient nos choix pour créer un lieu censé faire grandir nos enfants et les préparer au monde de demain ? De notre avis, d’un point de vue de l’âge, nous y voyons une classe hétérogène tant la richesse des interactions est porteuse de développement et d’apprentissages.

Si vous avez plusieurs enfants, si vous avez grandi dans une famille avec des frères et soeurs ou si vous êtes partis en vacances avec cousins/cousines ou amis d’âges différents, vous avez sans doute pu constater la richesse relationnelle qu’apporte le multi-âge.

Dans une classe d’âge homogène où le travail est simultané et identique pour tous, les élèves sont nécessairement en compétition. Cette pression de la performance est encouragée par les appréciations de l’enseignant, la comparaison du travail effectué, la notation, la moyenne trimestrielle ou encore le classement. Dans un milieu hétérogène, chacun évolue à son niveau et progresse à son rythme. L’entraide est instaurée, chacun étant reconnu et sollicité pour ses facultés particulières. La concurrence d’un groupe homogène est éliminée, laissant la place au partage de la joie des réussites des autres.

Dans un milieu multi-âge, chacun bénéficie des expériences déjà acquises par d’autres et de leurs regards différents. On ne peut pas forcément dire “les grands apprennent aux petits” mais “les grands partagent leur expérience avec les petits”. Et grâce à la magie de la spontanéité et de l’innocence des plus jeunes, le multi-âge est aussi “les petits provoquent l’approfondissement de l’apprentissage des grands et peuvent les amener vers de nouvelles explorations inattendues”. Car les anciens, perclus dans leurs habitudes et leurs expertises, peuvent avoir perdu l’audace de la création caractéristique des plus jeunes. 

Une classe multi-âge permet que s’instaure, avec le temps, une sécurité physique et affective dont chacun est co-responsable. Les enfants s’encouragent mutuellement, à travers leurs gestes, leur attention et leurs paroles.  Les uns s’enthousiasment des activités et des productions des autres, leur apportant ainsi validation et reconnaissance de manière plus naturelle que pourrait le faire l’adulte, qui dissimule parfois mal ses attentes. 

Les grands resteront toujours des grands aux yeux des petits ce qui leur confère une posture responsable et évite des attitudes immatures constatées fréquemment dans les classes mono-âge.

Une classe multi-âge, c’est un environnement serein où les grands sont responsables, où la fraîcheur des petits vient relancer la créativité des anciens et où chacun est reconnu pour ce qu’il est et ce qu’il fait, favorisant ainsi le mentorat et l’autonomie du groupe.

Références :

Partager cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn