Briana Holland

1°) Présentez-vous en quelques mots (parcours professionnel, scolaire et personnel, passions, motivations, etc.)

Je suis originaire des États-Unis d’Amérique où j’ai obtenu un diplôme en Sciences Animales, avec une matière secondaire en Psychologie. J’ai travaillé dans un centre de réadaptation et d’éducation de la faune sauvage dans l’Oregon, puis dans un centre qui travaille à la relance des populations d’espèces animales en voie de disparition en Louisiane.

J’ai été fascinée par la délicatesse et la patience nécessaires pour prendre soin de ces animaux et j’ai développé plus de compassion grâce à cette expérience car j’ai dû regarder au-delà de mes besoins pour imaginer ceux d’un autre, si différent de moi. Ce sont des compétences inestimables qui peuvent me servir dans n’importe quelle situation, et notamment lorsqu’il s’agit de travailler avec des enfants.

À la fin de mes études, je voulais voir d’autres horizons. Il y a six ans, je me suis retrouvée immergée dans une nouvelle culture, une langue étrangère et un mode de vie différent. Vivre en France m’a aussi permis de trouver un domaine de travail que je n’aurais pas trouvé ailleurs. J’ai commencé par donner des cours d’anglais à des enfants, ce qui m’a permis non seulement de partager avec eux ma langue maternelle, mais aussi mon identité. J’ai eu le plaisir de les observer gravir des montagnes pour construire leur confiance en parlant anglais.

2°) Comment vous êtes-vous retrouvé embarqué dans le projet École Holisée ?

J’ai été tout de suite attirée par l’approche holistique de l’école car elle se concentre sur les besoins de l’enfant dans sa globalité, sur le plan émotionnel, social, éthique et scolaire. Je suis spécialisée dans l’enseignement de l’anglais comme langue étrangère et quand j’ai appris que l’École Holisée voulait intégrer l’anglais dans son programme, je n’ai pas hésité à envoyer ma candidature.

Je ne peux pas être plus emballée par l’idée d’aider des enfants à apprendre l’anglais d’une manière ludique et interactive par des gestes, des jeux éducatifs et en partageant mes passions avec eux. Pour beaucoup d’entre eux, ce serait leur première interaction dans une langue étrangère, et j’en suis tout à fait consciente. J’espère leur offrir un espace adapté et rendre leur expérience d’apprentissage agréable afin qu’ils se sentent capables de parler avec confiance.

3°) Pourquoi êtes-vous autant impliqué dans l’École Holisée ?

Comme tant d’autres, je suis passée par la voie traditionnelle de l’école publique où on nous apprend très tôt à ne pas dévier du chemin établi. C’est ma vie en France qui m’a permis de construire et développer ma personnalité, mes passions, mes opinions, que j’aurais aimé nourrir dès l’enfance.

Ce que j’aime dans ce projet éducatif, c’est qu’il ne s’agit pas d’une approche « taille unique pour tous ». L’École Holisée reconnaît chaque enfant dans ses spécificités et lui propose un environnement sécurisant où il peut s’exprimer. Il est important que l’enfant ait un lieu d’apprentissage positif et, en tant qu’accompagnatrices d’enfants, nous devons l’élever, le nourrir et l’encourager à trouver sa propre voie. Je suis très heureuse et enthousiaste à l’idée non seulement de faire partie de ce nouveau modèle d’enseignement, mais aussi d’y apporter le bilinguisme.

Partager cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn